Koyo Jacques, Artiste musicien (Congo-Brazzaville)

0,00 € TTC

Ajouter au panier

Sportif de haut niveau (karaté), Jacques Koyo est régulièrement sélectionné dans l'équipe nationale. Après avoir été plusieurs fois champion de karaté au Congo et dans la sous-région, il devient sélectionneur et entraîneur de ce sport.

Plus de détails

Il sera aussi président de la Fecoka (Fédération congolaise de karaté)

Parallèlement il se lance dans les affaires, notamment dans la production de musique. C'est dans ce cadre qu'il produit et encadre Angelous Chevochet, un jeune artiste musicien aux talents prometteurs. Finalement, il embrasse lui-même la carrière d’artiste musicien. Son premier album mis sur le marché en 1989 rencontre un immense succès et lui vaut d’être sacré « révélation de l’année ».

Jacques Koyo est le vulgarisateur de la danse Engondza, célébrée depuis dans toute l’Afrique et au-delà. La presse locale lui décernera la palme de meilleure vedette congolaise avec le titre « Génie du siècle ». En 1995, il a obtenu le Prix panafricain de la chanson au Festival Ngwomo africa.

Parmi les clefs de sa réussite se trouvent la texture de sa voix rocailleuse, le style original de ses compositions ainsi que l’introduction dans la rumba et le soukouss des rythmes du folklore venant du nord du Congo (mbochi, makoua, kouyou...)

Déployant toujours une énergie débordante sur scène, Jacques Koyo n'hésite pas à introduire dans ses pas de danse époustouflants quelques prises de karaté.

 

  • Nombre de mots 2
  • Nombres de pages 227
  • Poids 24
  • Type fichier word